13 janv. 2016
13 janv. 2016 - 1 commentaire
Animale - Victor Dixen

Animale - Victor Dixen

09:56 Coeur Cannelle 1 Comments


Livre lu dans le cadre du challenge littérature de l'imaginaire



1832. Blonde, dix-sept ans, a grandi dans un couvent, entourée de mystères. Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ? Alors qu'elle s'enfuit pour remonter seule le fil du passé, Blonde se découvre un côté obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.




La malédiction de Boucle d'or est le premier tome de la série Animale écrit par Victor Dixen. Cet auteur est également connu pour avoir écrit les séries, Le cas Jack Spark et Phobos. Il a notamment reçu le grand prix de l'imaginaire dans la catégorie "jeunesse francophone" en 2014 pour ce premier tome de la série Animale. Bon... Forcément ça donne envie d'aller voir ce que ça donne!

On est ici dans l'univers du fantastique et plus précisément dans la réécriture de conte mais je ne vous apprends rien étant donné que le titre situe plutôt bien le contexte.
Cette lecture a été pour moi un vrai coup de cœur! J'aime beaucoup les réécritures de conte. Je m'intéresse également à l'origine des contes qui sont parfois un peu difficile a lire car plus de notre époque. Je trouve que les réécritures sont une formidable manière de se réapproprier ces histoires pour les remettre au goût du jour tout en donnant envie de connaître l'histoire originale dont elles découlent. 

Nous allons dans cette histoire accompagner Blonde dans sa quête d'identité. En effet elle a été élevée dans un couvent depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvienne, sans aucun indice sur son passé. Elle ne se pose même pas réellement de questions, Blonde est une jeune fille de 17 ans un peu lente, gauche, fragile et soumise qui s'en remet entièrement à l'éducation des sœurs (pas toujours très tendres) jusqu'au jour où, un événement va éveiller sa curiosité et sa personnalité profonde cachée sous les barrières érigées par celles qui l'ont élevé. 

La plume de l'auteur est absolument captivante, il nous dresse des descriptions parfaites des personnages et des lieux que l'on croise, d'une manière poétique qui m'a vraiment captivée et enchantée. On retrouve la trame des contes avec un personnage principal féminin très doux et sans aucune expérience de la vie, mais également dans la brutalité et la cruauté de l'histoire. 

La construction même du récit m'a poussé a tourner les pages les unes après les autres sans reprendre mon souffle et sans sentir défiler les 525 pages (édition pôle fiction de Gallimard). Le point de vue interne va laisser place à l'épistolaire, puis à la lecture d'un journal intime, pour revenir sur différents points de vues internes aux personnages. Cette construction offre une lecture très dynamique et plaisante a lire. 

Je me suis énormément attaché aux personnages. Blonde la jeune fille qui ne connaît rien d'autre que les murs de son couvent et qui va se métamorphoser au fil des pages. Gaspard, le jeune tailleur de pierre, doux et fougueux à la fois. Ces deux personnages représentent les véritables héros de contes de fée, ils sont beaux, parfaitement gentils, mais cette pureté va être menacée par les péripéties du récit. Les méchants sont de vrais méchants, cruels et qui agissent de sang froid. Enfin les personnages secondaires ne sont pas en reste car je m'y suis également beaucoup attaché. 

Victor Dixen n'a pas réalisé une simple réécriture de conte, il s'est totalement réapproprié ce récit et a réussi a broder autour de cette histoire pour en faire de la fine dentelle. 




C'est comme je vous l'ai dit un énorme coup de cœur que je vous conseille absolument de lire peu importe votre âge ou votre genre de prédilection. 

Cette lecture m'a donné très envie de continuer avec le tome 2 La prophétie de la Reine des Neiges et de découvrir l'auteur dans un autre genre avec le très apprécié Phobos.





Victor Dixen 

2013

544 pages 

Gallimard

Collection Pôle fiction (2015)

8.65€


Vous aimerez peut-être :

1 commentaire: